Synchrotherapy

La méthode de la synchrothérapie, dévelopée depuis les années 50 par divers chercheurs et psychologues a servi de point de départ à l’assemblage de fréquences sonores réalisé en août 2004 par Loris Gréaud. Ce texte écrit par Dominique Annie De Backer nous aide à en comprendre le fonctionnement et à appréhender Crossfading.

Dès les années 50 les chercheurs s'intéressent aux phénomènes associés au sommeil. Le rêve, activité cérébrale qui lui est associé, est longuement analysé par Freud et Jung.
Tous deux cherchent la signification symbolique des images oniriques, expression du langage cérébral. Leur rêve de disposer d'une technique pour amener le patient à rêver à la demande et à décrire les images perçues in vivo paraît se réalise avec le rêve éveillé mais celui-ci ne s'obtient pas sans effort. Tout différent est le rêve lucide au cours duquel on dort tout en étant conscient de dormir et de rêver.
Cet état de conscience modifié est mis ené vidence scientifiquement en 1975, par le professeur Keith Hearne, de l'Université de Hull, en Grande-Bretagne.
Il est induit par des signaux sonores de type à battement binaural caractérisés par des fréquences stéréophoniques particulières. Les deux oreilles perçoivent deux fréquences linéaires distinctes : 120 hertz à droite, 130 à gauche par exemple. Faisant la différence, le cerveau vibre à la fréquence de 10 hertz et crée une fréquence ondulatoire qui met les deux hémisphères cérébraux en synchronisme. La superposition de "bruits blancs" et d'une bande passanteàcaractère musical relaxant favorisent le passage au sommeil paradoxal et à l 'état proche rêve lucide.

L'état de synchronie parfaite est de nature à augmenter les capacités mentales du patient. L'hémisphère gauche, celui du langage, de la logique, de l'analyse, reste parfaitement opérationnel et les ondes de fréquence Bêta, celles qui augmentent la lucidité, sont présentes conjointement aux ondes Thêta et Delta lents, significatives du sommeil profond.
Dans les années 60, l'Institut Monroe (Virginie) met au point un matériel sonore qui, en synchronisant les hémisphères cérébraux, optimise le fonctionnement cérébral. Les fréquences utilisées induisent des états de conscience, des focus, précis et répertoriés. Focus 1, c'est l'état de veille. Focus 10 : l'esprit est éveillé et le corps endormi. Focus 15 :
le sens du temps est perdu. Focus 21 : c'est l'accès aux réalités non physiques. Focus 22 : c'est l'état d'accès à des réalités non perçues ené tat habituel. Se basant sur le rêve lucide et la synchronisation des hémisphères cérébraux, la Synchrothérapie permet au patient de vivre à la fois l'émotionnel et la gestion, la pensée analytique et créatrice, la notion d'espace, de temps et d'intemporel.
Le travail thérapeutique s'effectue sans douleur, d'autant plus confortablement que les neurotransmetteurs cérébraux se stabilisent et que sérotonine et endorphines se rééquilibrent. Au cours d'une séance de Synchrothérapie, le rêveur, en état proche du rêve lucide, est en pleine possession de ses facultés cognitives. Il raisonne clairement et se souvient de sa vie de veille tout en étant profondément endormi et en vivant intensément dans un monde onirique qu'il sait être imaginaire et transformable à son gré..

Source : http://www.psycho-ressources.com/bibli/synchrotherapie.html

More info at
http://www.reseauproteus.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=synchrotherapie_th (in french)
http://www.monroeinstitute.org/memberships/members_section/voyagers/voyages/hsj-1998-spring-synchrotherapy-debacker.html




GENERAL INFO, SALES ENQUIRIES, PARTNERSHIP : info (at) vibrofiles (dot) com